Accueil > Etablissements > Plateforme Lille Nord – Complexe Sévigné  A+ A-    

Plateforme Lille Nord – Complexe Sévigné

La plateforme territoriale de Lille Nord du Pôle Protection de l’Enfance, basée à L’Institut Fernand Deligny (IFD) de Lambersart, offre des possibilités d’accompagnement et de prise en charge diversifiées pour des enfants, des adolescents et des familles en difficulté.

Elle comprend 7 services/structures :

– Le CAJ (Centre d’accueil de Jour) à l’IFD
– Le SAFE (Service d’Accompagnement de la Famille et de l’Enfant) à l’IFD
– Le service de Milieu Ouvert de Lille Ouest 2 (AEMO, MJIE, Médiation Familiale) à Lille
– Le service de Milieu Ouvert de Lille Est (AEMO, MJIE, ES-JAF) à Lille
– Le service de Réparation Pénale à Lille
– L’internat MECS de l’IFD
– L’internat et la semi-autonomie du Complexe Sévigné à Lambersart

 

Le Complexe Sévigné accueille 16 jeunes garçons et filles âgés de 6 à 21 ans. Il se compose d’un foyer collectif et de chambres en semi-autonomie. 

Le foyer accueille 10 jeunes âgés de 6 à 18 ans, en difficulté psychique, relationnelle, familiale et scolaire. La structure de semi-autonomie accueille 6 jeunes de plus de 16 ans souhaitant tester leur capacité d’autonomie, dans le cadre d’une prise en charge individualisée. Ils peuvent également bénéficier d’un accueil en lieu de vie, durant lequel l’équipe pluridisciplinaire poursuit l’accompagnement. Les jeunes sont orientés par l’Aide Sociale à l’Enfance ou par le Juge des Enfants. 

Chef de service et responsable des admissions : Colette Tamhoua
Tél : 03 20 09 09 02 – ctamhoua@lasauvegardedunord.fr
Tél standard : 03 20 09 71 21 / Fax : 03 20 00 97 42
Tél foyer : 03 20 09 09 23
Tél semi-autonomie : 03 20 09 09 22
Email : sevigne@lasauvegardedunord.fr

 

LE FOYER 

Un projet

Le foyer accueille des enfants dans un cadre de vie convivial et chaleureux. Au sein de ce collectif, l’équipe éducative individualise dès que possible l’accompagnement de chaque enfant. Le projet de chaque enfant est favorisé par le travail en réseau avec les partenaires sociaux et par le lien avec les familles.

Des objectifs :

– Permettre à l’enfant d’investir sa place au foyer.
– Au quotidien, mener un travail important autour de soi et des autres, du respect des règles et de la place de chacun.
– Permettre à l’enfant de réactualiser une image de soi parfois dégradée par les évènements de la vie.
– Informer la famille, lui demander les autorisations relevant de son autorité, lui rendre compte des évolutions.
– Travailler les liens parents-enfants qui font souffrance, dans la limite des capacités de chacun. Développer des formes de coopération avec la famille.
– Si nécessaire, protéger l’enfant de tout milieu qui pourrait être destructeur pour lui.
– Permettre à l’enfant de prendre part dans son devenir, d’aller vers plus d’autonomie et préparer « l’après-foyer ».

Des moyens :

– Une équipe pluridisciplinaire, stable, organisée et formée. Des relations de travail concertées et contractualisées avec l’Aide Sociale à l’Enfance et les magistrats pour enfants.

Des outils d’accompagnement :

Sévigné2

Accompagnement individualisé et spécifique.
Entretiens familiaux avec le psychologue et le référent.
Des rencontres avec l’enfant, sa famille et un professionnel garant du cadre. Des rencontres avec l’enfant et les enseignants autour du projet scolaire et professionnel. 

 

LA SEMI-AUTONOMIE 

Un projet :

La semi-autonomie est un lieu intermédiaire entre le foyer éducatif, espace de vie collective, et le service « Chambres en ville », en autonomie. C’est une étape amenant le jeune à une prise d’autonomie progressive au sein de l’établissement, avec un accompagnement éducatif conséquent.

Des objectifs :

– Permettre à l’adolescent de vivre ses propres expériences et d’en assumer la responsabilité.
– L’amener progressivement à être capable d’énoncer ses propres choix, d’y réfléchir et d’en évaluer les conséquences.
– Permettre l’expression des difficultés.

Des moyens :

– Une équipe pluridisciplinaire, stable, organisée et formée. Des relations de travail concertées et contractualisées avec l’Aide Sociale à l’Enfance et les magistrats pour enfants.
– Six studios indépendants regroupés dans un même bâtiment. Un salon, espace convivial pour les jeunes de la semi- autonomie et espace d’accueil pour les familles.

Des outils d’accompagnement :

– Une présence en réponse aux sollicitations éventuelles des jeunes. Des rendez-vous réguliers avec le jeune concernant son évolution et le suivi de ses projets. Un accompagnement « concret » pour les démarches extérieures.

– Une possibilité de rencontres médiatisées entre l’éducateur référent, le jeune et sa famille. Des rencontres avec le psychiatre, si nécessaire. 

 

PROCESSUS D’ADMISSION 

Après une étude du dossier, un premier entretien est organisé. L’enfant, accompagné de sa famille et de son référent rencontrent le chef de service.

A l’issue de la rencontre, une semaine d’essai ou de prise de contact permet au jeune de découvrir le nouvel espace de vie. Il fait connaissance avec l’équipe éducative, le psychologue et le psychiatre. Ce dernier évalue les indications et contre-indications. Cette phase permet l’élaboration d’un projet individualisé.

Après cette semaine d’essai, un entretien est proposé. Il réunit psychologue, chef de service, parents et référents sociaux. Il permet d’affiner la demande, les attentes, les souhaits et perspectives.

La Sauvegarde sur Facebook